Interview d'Audrey Debuysscher

Dernière mise à jour : févr. 12

Découvrez régulièrement des personnes inspirées, inspirantes, qui nous transmettent leur vision de leur habitat, de leur relation aux objets, de leur profession…A chacun son essentiel.

« L’essentiel n’est pas de vivre, mais de bien vivre ». Platon.

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir Audrey Debuysscher, auteur de nouvelles et du livre « Les fleurs roses du papier peint ». Un roman passionnant. Chaque mot est choisi, juste. Tout est à sa place.


- Bonjour Audrey, pourriez-vous vous présenter en quelques mots?

Bonjour, Je suis Audrey Debuysscher, je suis écrivain et rédactrice freelance.


- Comment décririez-vous votre intérieur ?

Je vis dans un appartement cosy, que d'aucuns qualifieraient d'un peu bohème. Il y a une majorité de meubles très anciens (beaucoup de récup), peu de bibelots (je n'aime pas faire la poussière !), des toiles et sculptures que j'ai faites et beaucoup, beaucoup de livres !


- Qu’est-ce qui vous met en joie chez vous (objet, pièce, moment…) ?

Plusieurs choses : mes livres tout d'abord. Il y a quelque chose de l'ordre de l'objet transitionnel pour moi dans l'objet livre. Les regarder encore et encore, lire des titres et des auteurs que je connais pourtant par coeur, a un pouvoir très apaisant pour moi. Je suis une amoureuse des bibliothèques et, si j'en avais la possibilité, je crois qu'il n'y aurait pas un mur qui ne soit dissimulé par une bibliothèque !

J'ai également eu la chance de recevoir une formation aux bols thérapeutiques. Mes bols tibétains, posés dans ma pièce à vivre, sont une source de joie et de réconfort qu'il s'agisse de les contempler ou de les faire résonner. Enfin, j'ai récemment installé un vieux secrétaire dans ma chambre pour avoir un" vrai coin écriture" isolé qui soit séparé de mon bureau de travail (ce dernier étant dans la pièce à vivre). Ce meuble et ce coin sont de véritables refuges.


- Comment décririez-vous le lieu d’exercice de votre activité professionnelle ?

C'est un grand bureau confortable dans la pièce à vivre. N'ayant pas un grand appartement et travaillant en indépendante depuis mon domicile, mon lieu de travail se résume donc à l'espace de mon bureau et d'une petite bibliothèque posée contre lui, dans laquelle il y a des tonnes de dictionnaires en tout genre.


- Qu’est-ce que l’essentiel pour vous, chez vous, dans votre activité professionnelle…?

L'essentiel, dans l'activité professionnelle, et cela a été le cas dans tous les différents métiers que j'ai pu exercer, c'est de toujours faire "avec le coeur". Quoi que l'on fasse, je pense qu'il est important de le faire avec le coeur et de son mieux en gardant en tête que l'on est un simple maillon, que l'on apporte juste sa contribution à quelque chose de plus vaste, qui nous dépasse même parfois. C'est mon leitmotiv aussi dans la vie personnelle.


- Que vous évoque le minimalisme ?

Le minimalisme m'évoque d'emblée le Feng Shui, sans doute parce que c'est un courant qui est entré dans une culture collective. Mais si je réfléchis plus avant, c'est pour moi avant tout cesser de surconsommer, se contenter de ce que nous avons vraiment besoin que ce soit d'un point de vue pratique ou même confort sans forcément se refuser de menus plaisirs de temps à autres. Je n'ai pas la télé, peu d'objets technologiques hormis ceux qui me sont nécessaires pour travailler.


- Quels sont vos 3 gestes écologiques ?

1. Je fais absolument tous mes produits ménagers et tous mes produits cosmétiques maison avec des recettes naturelles.

2. Je trie mes déchets

3. Je n'ai pas de voiture ! Tout à vélo !