Interview de Malorie Golote

Découvrez régulièrement des personnes inspirées, inspirantes, qui nous transmettent leur vision de leur habitat, de leur relation aux objets, de leur profession…A chacun son essentiel.

« L’essentiel n’est pas de vivre, mais de bien vivre ». Platon.

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir une sympathique graphiste textile et illustratrice 😀.


- Bonjour, merci de vous présenter en quelques mots :

Bonjour, on m’appelle Malorie Golote 😊, j’aurai 50 ans en 2022, je suis graphiste textile et illustratrice, en freelance depuis 1996. Mariée, 2 grands enfants, j’habite en région parisienne. Tu peux me suivre sur www.maloriegolote.com et les réseaux sociaux.


- Comment décririez-vous votre intérieur ?

Sobre, épuré, lumineux (le plein sud ça aide 😉), blanc et peut-être un peu froid pour certains. Plutôt contemporain mais pas trop. Bizarrement, malgré mon métier, j’ai un peu peur des couleurs. En fait, il y en a tellement que j’ai peur de choisir et me lasser. Du coup, la déco de base est neutre et je mets 1 ou 2 couleurs en touches que je peux changer sans frais : coussins, bougies…Mais il y en a peu finalement.


- Qu’est-ce qui vous met en joie chez vous (objet, pièce, moment…) ?

Je passe 99 % de ma vie chez moi. Je me sens bien partout, dans toutes les pièces. J’aime surtout quand il fait beau (Ah oui ? Marrant !) parce que le soleil illumine la pièce à vivre et ça me met un coup de boost pour la journée. D’ailleurs c’est la 1re chose que je fais lorsque je descends le matin, j’ouvre les volets ! Pour moi, la luminosité c’est primordial dans une maison. Si la lumière entre, tout est possible pour rendre la pièce agréable. C’est valable pour les personnes aussi, on se sent mieux près de quelqu’un de lumineux 😊.


- Comment décririez-vous le lieu d’exercice de votre activité professionnelle ?

Je travaille dans ma pièce à vivre ! Pas besoin d’être à l’écart, pas besoin de calme, je mets un casque si besoin, juste mon ordinateur portable et ma chaise de bureau (Très important la chaise !). Le tout sur une petite console et hop ça bosse. Je n’ai jamais voulu plus, car je me satisfais du minimum et qui va trop haut en confort a du mal à redescendre. Bon bah là, j’ai de la marge 😜.


- Qu’est-ce que l’essentiel pour vous, chez vous, dans votre activité professionnelle… ?

Dans mon activité professionnelle, l’essentiel c’est mon ordinateur, avec tout ce qu’il y a dedans évidemment et une connexion internet. Avec ces 2 éléments, je peux aller au bout du monde, je pourrais toujours travailler.

Sinon, si j’élève un peu ma réflexion, au-delà des choses matérielles, l’essentiel, bah c’est le Bonheur : j’en ai toujours sur moi ! Tout le monde le cherche alors qu’il est partout, il faut juste bien regarder. On peut être heureux, quasiment tout le temps, ça s’apprend et ça ne nécessite pas grand-chose.


- Que vous évoque le minimalisme ?

« Savoir se satisfaire de ce que l’on a c’est être riche « , c’est une de mes devises favorites ! Avec le temps, j’ai de moins en moins de besoins ou d'envies matériels. Je ne garde pas le superflu, je trie, je donne et je jette quand je ne peux vraiment pas faire autrement…C’est le Temps qui devient le plus précieux. Donc je dis OUI au grand ménage, au rangement dans sa maison, sa tête et son corps. Par contre, il faut être prêt, et peut-être se faire accompagner (il faut appeler Pascale 😜) pour se lancer. Les bénéfices se font ressentir très rapidement. On respire mieux, on voit mieux, on bouge mieux dans une pièce (et une vie) bien rangée 😉 !


- Quels sont vos 3 (ou plus) gestes écologiques ?

Heu…Je trie tout, tout le temps, j’ai un bokashi dans ma cuisine, un composteur dans mon jardin, des éponges, des cotons et des serviettes hygiéniques lavables, ma lessive est faite maison, je ne mets que de l’huile de coco sur ma peau, je suis actionnaire de « time for the planet » … je continue ? 😜 Je ne suis pas d’un grand optimisme pour l’avenir de notre planète (il y a beaucoup à faire et on n’a que très peu de temps) mais je mets en pratique la légende du Colibri : j’aurai fait ma part (et j’éduque mes enfants dans ce sens).


Aller, bisous 😘