4 conseils de pro pour un déménagement plus serein @psychologies.com

Merci à Audrey Morard pour m'avoir interviewée à plusieurs reprises pour le magazine psychologies.com.

Etre référencée dans la rubrique "Bonheurs intérieurs" c'est déjà tout un programme...

Interview du 6 mai 2022.


Vous allez bientôt quitter votre maison et vous avez déjà des sueurs froides à l’idée de préparer vos cartons ?

Vous ne savez pas par où commencer ?

Pascale Revon, fondatrice de Tsé - Triez, simplifiez votre espace, vous livre ses conseils pour appréhender le déménagement en toute sérénité et sans tension.

1. Déménagement : pourquoi tant d’angoisse ? En 2019, 81% des Français jugeaient le déménagement comme une étape stressante selon un sondage OpinionWay pour l’Officiel du déménagement. Un an plus tard, ils étaient 89%. La crise sanitaire est passée par là, faisant monter la pression d’un cran.

« Le déménagement est un changement de vie, une transition. Il peut être positif : la famille s’agrandit, on gagne un peu plus d’argent pour pouvoir emménager dans plus grand… Mais le déménagement peut être subi suite à un licenciement, une séparation, le départ des enfants… Cette étape provoque une perte de repères, voire un arrachement. Un deuil de la maison est parfois nécessaire.

D’où l’importance de prendre le temps de tout préparer en amont » détaille Pascale Revon, home organiser et fondatrice de Tsé - Triez, simplifiez votre espace. 2. Planifier le déménagement à M-3 Dans un déménagement, l’organisation est le maître-mot. Du début à la fin.

Pascale Revon conseille de commencer le tri et le rangement des affaires trois mois avant le jour du départ. « Plus on s’y prend tôt, plus le déménagement sera serein. On en profite pour faire le point sur la situation. On évalue l’encombrement de notre habitat, les besoins dans le futur logement.

On n’hésite pas à dresser une to-do list pour se préparer au mieux. On saisit l’opportunité de trier nos affaires et de se débarrasser de ce surplus qui n’est plus essentiel ». À un mois du déménagement, vous pouvez prévoir les changements d’adresse et les résiliations des abonnements internet, gaz, téléphone… Cette partie plus technique et administrative ne doit pas être oubliée. La nourriture accumulée dans les placards de la cuisine peut aussi être une source de stress au moment de déménager. Pour ne pas se retrouver avec un trop-plein de fruits, légumes et autres yaourts, vous pouvez commencer à vider la cuisine et le congélateur à huit jours du déménagement pour anticiper le mieux possible. Autre conseil : prévoir un petit kit de survie dans une valise à portée de main avec quelques vêtements, du linge de toilette, du linge de lit et quelques médicaments. Quid du ménage et du bricolage ? « Les deux sont très chronophages. Si ce n’est pas anticipé la dernière semaine, on se retrouve à tout faire le dernier jour, c’est le stress total ! ».

3. Détailler chaque carton Qui dit déménagement, dit cartons. Comment s’organiser efficacement ? « Il est primordial d’inscrire le contenu de chaque carton de manière détaillée. On ne peut pas juste écrire « cuisine ». Il faut spécifier s’il s’agit de l’électroménager, la vaisselle, les poêles… ».

L’experte suggère de commencer les cartons le plus tôt possible dans le déménagement en commençant par ce dont nous avons le moins besoin (tableaux, livres, décoration, bibelots…). Les casseroles et les vêtements de saison doivent être mis à la toute fin dans les cartons. Libre à vous de choisir l’organisation qui vous convient le plus : pièce par pièce, deux heures le samedi et le dimanche ou une heure chaque soir pour garder un rythme et ne pas se laisser déborder. 4. S’entourer des bonnes personnes Deux étapes du déménagement sont à distinguer : la préparation des cartons et le jour J. La première ne nécessite pas d’être accompagné de notre famille et nos amis pour donner un petit coup de main. Au contraire, mieux vaut être seul. « Si on est accompagné, il est essentiel que la personne soit positive, bienveillante et sans jugement. Ce n’est pas toujours le cas. Des personnes peuvent facilement critiquer nos choix de garder tel ou tel objet lors du tri.

On risque aussi de rouvrir des albums de famille, de s’attarder sur des souvenirs au lieu d’avancer dans les cartons » explique Pascale Revon. En revanche, l’entourage est bienvenu le jour du déménagement, surtout si vous ne faites pas appel à un déménageur. « C’est une bonne chose de solliciter notre famille et nos amis pour avoir plus de bras. Chaque personne doit être prévenue en amont. Elle doit nous confirmer sa présence. Autre point clé : répartir les rôles de chacun (qui charge le camion ? Qui transporte les plantes ? Les animaux s’il y en a ? etc) ». Le déménagement gagne en légèreté, efficacité et positivité. De quoi commencer notre nouvelle vie dans notre nouvelle maison en toute quiétude.

Voici le lien pour l'interview :

https://bonheursinterieurs.psychologies.com/4-conseils-de-pro-pour-un-demenagement-plus-serein


Vous avez des questions, un projet, envie d’en savoir plus ? Contactez-moi.


Pascale.

Révélatrice d'intérieur ✨